European Straits Initiative (Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Accueil > Partenaires > Détroit de Bonifacio

Détroit de Bonifacio Corse, Sassari, Maddalena

Présentation générale du Détroit

Détroit international séparant la Sardaigne de la Corse distantes d'environ 11 kilomètres, il permet la communication entre la Mer de Sardaigne et la Mer Tyrrhénienne. Il est régi par le régime juridique du "droit de passage en transit et sans entrave". En juillet 2011, le détroit a été reconnu par l’Organisation Maritime Internationale comme Zone Maritime Particulièrement Vulnérable (Z.M.P.V.), une désignation qui permet d'introduire le pilotage hauturier recommandé au titre des mesures de protection associées visant à renforcer la protection de l'environnement, en raison de l'importance et de la fragilité particulière de la région. Le « Groupement Européen de Coopération Territoriale - Parc Marin International des Bouches de Bonifacio » (G.E.C.T.-P.M.I.B.B.) réunissant l’Office de l’Environnement de la Corse (en sa qualité de gestionnaire de la Réserve Naturelle des Bouches de Bonifacio et autres espaces protégés attenants) et le Parc National de l’Archipel de La Maddalena voit officiellement le jour le 7 décembre 2012. Ce groupement est destiné à promouvoir la protection, la gestion et la valorisation conjointe des ressources naturelles et culturelles des Bouches de Bonifacio, en favorisant notamment l'établissement de projets communs de développement durable de ce territoire commun entre les deux Etats et la proposition d'insertion des Bouches de Bonifacio au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Description du détroit

Le détroit de Bonifacio tire son nom de la ville de Bonifacio, la ville la plus méridionale de la Corse. Le détroit a une profondeur maximale de 89 mètres et sépare l’île italienne de Sardaigne, de l’île française de Corse par seulement 11 kilomètres. Le détroit permet le passage de la mer de Sardaigne à l’Ouest vers la mer Tyrrhénienne à l’Est et est une zone sensible pour la navigation. A son extrémité orientale se trouve l’archipel italien de la Maddalena ainsi que l’île de Cavallo et les îles de Lavezzi appartenant à la France ; dans la partie Nord du détroit, les navires doivent éviter les récifs de Sperduto et les îles de Lavezzi, tandis que dans le sud sont situées les îles Sardes de Razzoli et la Presa. La navigation est possible le long d’une étroite bande de trois milles marins et les navires sont invités à prendre une route recommandée d’à peine plus d’un mille marin de large.

Le détroit étant l’un des espaces les plus remarquables en Méditerranée en termes de biodiversité, la France et l’Italie ont adopté une approche permettant de restreindre la navigation, les navires français et italiens transportant des marchandises dangereuses y sont interdits dans l’ensemble du détroit. Le décret de la marine marchande italienne du 26 février 1993, applicable aux navires italiens uniquement, interdit aux navires-citernes transportant des produits pétroliers et aux navires transportant des matières dangereuses ou toxiques d’utiliser le détroit de Bonifacio. Le décret n°84/98 du 3 novembre 1998, tel que modifié par le décret n° 56/2003, délivré par le préfet maritime français pour la Méditerranée, règlemente la navigation dans le détroit afin de prévenir la pollution marine accidentelle. Ce décret établit des zones de précaution à la périphérie d’une route à double sens recommandée et un système de déclaration obligatoire. Enfin, un accord franco-italien sur les procédures opérationnelles pour le système de notification des navires dans le détroit de Bonifacio (Service de trafic maritime - S.T.M.) a été signé à Rome le 3 juin 1999.

Coopération transfrontalière sur le détroit

Depuis 2000, les autorités publiques situées sur le détroit de Bonifacio ont bénéficié de fonds européens (ancien programme INTERREG Italie-France «îles » et programme INTERREG Italie-France « Maritime ») afin de mettre en œuvre des projets communs destinés à soutenir le développement économique, la protection de l’environnement, la promotion culturelle et le transport. L’Office de l’environnement de la Corse et le Parc national de l’archipel de la Maddalena, dont la coopération transfrontalière a débuté en 2000, travaillent actuellement à la mise en place d’un GECT (Groupement Européen de Coopération Territoriale) afin de promouvoir la gestion conjointe et la protection à la fois des richesses naturelles et culturelles, mais aussi de prévenir les risques naturels et technologiques. La signature finale de cette organisation appelée « GECT – PMIBB » semble être imminente : le GECT sera une structure de droit italien. En outre, son siège social sera situé à la Maddalena, plus précisément dans l’île Spargi, tandis que sa base scientifique et technique sera située dans les îles Lavezzi et Bonifacio. Ce projet est actuellement financé à hauteur de 75% dans le cadre du programme opérationnel maritime France-Italie et d’autres contreparties nationales, régionales, et départementales.

Principaux enjeux environnementaux du détroit

Le détroit est également couvert par l’accord “Pelagos” pour la création d’un sanctuaire méditerranéen pour les mammifères marins, signé à Rome le 25 novembre 1999 par la France, l’Italie et la Principauté de Monaco. En raison de son précieux patrimoine environnemental, deux zones protégées ont été instituées dans les années 1990 dans la partie Nord-Est du détroit : la réserve naturelle du détroit de Bonifacio et le Parc national de l’archipel de la Maddalena. Des problèmes importants tels que le trafic commercial dans le détroit et les risques de détérioration de l’équilibre biologique de la zone en cas d’accident sont désormais renforcés grâce à la création du GECT. Le sud de la Corse se caractérise par la présence de 4 sites de la directive européenne Natura 2000 et l’archipel de la Maddalena est presque entièrement un site d’intérêt communautaire (SIC). En prenant en considération la réserve naturelle du détroit de Bonifacio et l’espace protégé de Sardaigne, des études récentes ont souligné la présence de plus de 15 habitats marins tels que définis dans la directive, démontrant ainsi la grande biodiversité marine de cette région et sa sensibilité aux impacts humains.

Contact

Office de l'Environnement de la Corse
Avenue Jean Nicoli
20 250, Corte
France
Contact person: Gianluigi CANCEMI
Phone: +33(0)495509948
Gianluigi Cancemi
www.oec.fr

Office de l'environnement de la Corse

Provincia di Sassari
Piazza d'Italia, 7
07100, Sassari
ITALIA
Contact person: Salvatore MASIA
Phone: +33(0)792069570
Salvatore Masia
www.provincia.sassari.it

Province of Sassari

Parco Nazionale dell'Arcipelago di La Maddalena
Via Giulio Cesare, 7
07024, La Maddalena
ITALIA
Contact person: Ciro Pignatelli
Phone: +39 (0)789790211
Ciro Pignatelli
www.lamaddalenapark.it

Parc de la Maddalena

Partenaires

Copyright Pas-de-Calais le Département - Mentions légales - Crédits