Conseil général du Pas-de-Calais
Straits of Europe Newsletter

La Lettre d'Information des Détroits d'Europe n°1

Septembre 2010

Sommaire

Dates à retenir

Le 1 janvier 1970

Edito

Le Conseil Général du Pas-de-Calais et le Kent Conty Council ont des relations partenariales privilégiées et anciennes. En vue d’élargir la démarche commune engagée sur les enjeux liés aux détroits, les deux collectivités ont souhaité prendre contact avec des collectivités locales européennes, elles-mêmes situées en bord de détroits. Cette démarche vise à faire reconnaître la spécificité des détroits européens dans les débats actuels et d’amorcer une logique de projets structurants pour ces territoires.

Une trentaine de collectivités ont été sollicitées et une vingtaine a répondu favorablement à notre démarche.

Rencontres importantes

1. Mission à Tallinn : rencontre avec l’Euregio Tallinn / Helsinki 11-14 novembre 2009

Suite à la sollicitation du Département du Pas-de-Calais et du Kent County Council, l’Euregio Tallinn-Helsinki a invité le Département du Pas-de-Calais et le Kent County Council pour principalement présenter l’expérience du tunnel sous la Manche. Lors d’une rencontre étaient présents la Direction Générale des Transports de la ville de Tallinn et l’ensemble des acteurs estoniens et finlandais de ce détroit dont les ministères des transports, des affaires internationales, les villes de Tallinn et d’Helsinki ou encore l’Euregio.Tallinn-Helsinki.
En effet, les collectivités et les Etats estoniens et finlandais ont pour projet de développer les connexions physiques entre les deux rives du Detroit. Il s’agit à termes d’accroitre la coopération économique et sociale entre les deux pays (travail transfrontalier, investissements …) facilitée par la proximité géographique, culturelle et linguistique et l’élargissement de l’Union européenne en 2004.

Cette rencontre a permis de constater que les problématiques et enjeux du détroit du Pas-de-Calais sont similaires à celles d’autres détroits et notamment du Golfe de Finlande et qu’une coopération serait envisageable et fructueuse de part et d’autres.

L’Euregio Tallinn-Helsinki est une association binationale, en exercice depuis 2003, à but non lucratif formée par des institutions locales et régionales finlandaises (Helsinki et la région d’Uusimaa) et estoniennes (Tallinn, l’union des villes du comté d’Harju et le comté gouvernemental d’Harju)
La mission de l’Euregio est d’améliorer l’intégration transfrontalière et la création d’une région unie entre Uusimaa et Harjumaa. Elle a donc pour objectifs et compétences : la création de stratégies communes de développement et de projets binationaux, la coordination des différents acteurs (institutions locales, entreprises, universités …), la promotion des échanges de compétences, la participation à des projets, notamment européens et l’appui technique aux institutions composant l’Euregio

2. Première rencontre technique – Arras / 15-16 mars 2010

Les 15 et 16 mars 2010, sur l’invitation du Département du Pas-de-Calais et du Kent County Council, 10 autorités locales dont 3 entités binationales (le Kvarken Council, l’Euregio Tallinn Helsinki et le Fehmarn Belt Committee) représentant 7 détroits se sont réunies pour une première réunion technique à Arras.
Les autorités locales présentes étaient en grande majorité des entités importantes que l’on peut comparer à nos régions françaises Ces collectivités locales ont toutes des compétences liées au développement et à l’aménagement du territoire dans des domaines nombreux et variés : habitat, social, tourisme, économie, éducation, environnement … Les entités binationales sont quant à elles tournées vers la coordination des projets et des actions des collectivités partenaires, l’échange d’expériences, la définition de stratégies communes. Il faut noter que beaucoup sont engagées dans des projets européens notamment transfrontaliers.

Les échanges ont été fructueux et ont permis de constater que l’ensemble des participants sont concernés par les mêmes problématiques et enjeux. Les opportunités de développement notamment économiques sont grandes. En effet, chaque détroit, en plus des nombreuses richesses qu’il offre peut-être perçu comme un lien entre deux territoires permettant de mener des initiatives communes dans différents domaines et contribuer ainsi au développement territorial.
Comme c’est le cas pour les autorités binationales et pour le Conseil Général du Pas-de-Calais avec le Kent County Council, on constate qu’il existe déjà des échanges et des projets communs souvent similaires au sein d’un même détroit : construction de ponts, actions dans les domaines de l’environnement, du tourisme, de la culture. Toutefois cela ne concerne pas l’ensemble des détroits et ces actions restent encore parfois difficiles à mener.
Il existe donc encore une frontière physique et culturelle où les risques, notamment écologiques, sont élevés compte tenu de l’important trafic maritime. La sécurité maritime, la protection environnementale, l’émergence d’une identité commune ou encore le développement des échanges économiques, pendulaires et culturels sont des défis partagés par ces collectivités.
Au regard des conclusions de cette rencontre, l’instauration d’une coopération entre toutes ces entités apparaissait comme indispensable.

Les futurs axes de coopération

A l’issue de la rencontre technique, deux axes de collaboration ont émergé.

Un projet Interreg IV C permettant d’instaurer à l’avenir une véritable coopération autour d’un dénominateur commun - notamment par le biais d’un échange d’expériences et de bonnes pratiques.
Le Conseil Général du Pas-de-Calais a été identifié comme leader pour mener ce projet.

Préciser et faire reconnaître la spécificité des détroits européens dans la politique de cohésion territoriale dont la prochaine programmation des fonds structurels européens (2014-2020) et dans la nouvelle politique maritime intégrée de l’Union européenne.

Actualités

Lors de leur rencontre annuelle, les Présidents M. Dominique Dupilet du Conseil Général du Pas-de-Calais et M Paul Carter du Kent County Council, ont manifesté leur vif intérêt pour cette coopération et ont validé les axes de collaboration.
Depuis, différentes avancées ont pu être notées :

Le projet Inerreg IV C :
Le Conseil Général du Pas de Calais a rencontré le Point de Contact National du programme Interreg IV C pour l’Europe du Nord-Ouest Les échanges ont permis de confirmer que le projet s’intégrait parfaitement à un projet Interreg IVC. Le dénominateur commun pourrait être lié aux thématiques du développement économique ou de la protection de l‘environnement.

A présent, avec les contributions de chacun des partenaires, l’écriture du projet commence : conception d’un cadre logique du projet, identification de la thématique du projet et des éléments constitutifs du futur appel à proposition.

Préciser et faire reconnaître la spécificité des détroits européens :
Des échanges ont eu lieu, à Bruxelles, entre le Conseil Général du Pas-de-Calais et la Conférence des Régions Périphériques Maritimes dont la Région Nord-Pas-de-Calais est membre. Un grand intérêt pour la démarche a été manifesté de leur part.
Une rencontre est en cours d’organisation avec la Direction Générale des Affaires Maritimes de la Commission européenne, en charge de la Politique Maritime Intégrée, et avec deux autres membres du partenariat : une collectivité nord européenne, l’Eurégio Tallin-Helsinki et une collectivité sud-européenne, la Région de Messine.
D’autres entités sont aussi très actives sur cette politique dont l’intergroupe parlementaire européen « mers et zones côtières », présidé par Mme Corinne Lepage, qui vient d’être constitué. Une prise de contact avec ce dernier est également prévue.

Date à retenir

Du 27 au 29 septembre 2010 : 2nd rencontre technique à Messine en Italie. La thématique de travail du projet ainsi que les différentes activités qui constitueraient le projet Interreg IV C, seront décidées.

En direct des Détroits

Le Golfe de Finlande

Les détroits, bras de mer étroits cernés par des terres faisant communiquer deux espaces maritimes, sont "des portes" et des "traits d’union" concentrant d’importants flux maritimes et terrestres. Ce sont alors des zones d’enjeux forts en termes de développement, de sécurité, d’aménagement, de préservation de l’environnement ou encore de flux migratoires ou pendulaires. Le Golfe de Finlande est particulièrement concerné par ces enjeux.

Le golfe de Finlande est un bras oriental de la mer Baltique séparant la Finlande (au nord) de l'Estonie (au sud). Le delta de la Neva, au fond de ce golfe à l'est, offre une ouverture maritime à la Russie, avec la présence de la deuxième plus grande ville, Saint-Pétersbourg.

Avec une superficie de 29500 km², une longueur de 428 kilomètres et une largeur de 120 kilomètres, le Golfe de Finlande est un des grands lieux de trafic maritime au monde : environ 2000 navires par jour soit 15 % du trafic mondial de cargos (ferries, pétroliers …). Compte tenu de la faible profondeur à certains points, les risques notamment écologiques sont élevés. Le Golfe de Finlande est aussi confronté à des problèmes d’eutrophisation.
Les enjeux environnementaux sont importants pour ce détroit qui dispose de richesses naturelles remarquables avec un fort potentiel touristique. A ce titre, un projet Interreg : Friendly Islands Route (2009-2012): de revitalisation des petites îles et développement du tourisme vert entre les îles finlandaises et estoniennes est développé.

On peut également noter la présence d’un fort trafic de passagers entre les deux rives du détroit et plus particulièrement entre Tallinn et Helsinki, les deux capitales. Ces deux villes, seulement séparées de 80 km, qui concentrent de nombreuses activités économiques sont les moteurs de la coopération transfrontalière entre les territoires bordés par les détroits. Celle-ci est facilitée par la proximité géographique, culturelle, historique et linguistique.
Cette coopération s’est traduite, au fil des ans, par la création de l’Euregio Tallinn-Helsinki et le développement continu de projets communs. En 2011, certains projets seront tournés vers la culture puisque Tallinn et Turku (Finlande) seront en 2011 capitales européennes de la culture.

Véritable trait d’union entre la Finlande et l’Estonie, le Golfe de Finlande doit à présent être traversé par de nouvelles connexions physiques et notamment ferroviaire entre Tallinn et Helsinki pour pouvoir accroitre les coopérations économiques et sociales (mise en en place d’un réservoir commun de main-d’œuvre) et ainsi favoriser l’émergence d’une identité commune au sein du détroit.

Contacts

Contacter le service presse du Conseil général : :charpentier.luc@cg62.fr
Pour toute autre information : direction Europe et International : dir.europe@cg62.fr

Conformément à la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique et aux libertés, vous avez le droit d'exercer un pouvoir d'accès et de rectification des données vous concernant. Pour exercer ce droit, vous pouvez écrire ou envoyer un mail au responsable du site.

Vous recevez ce mail car vous êtes abonné à notre liste de diffusion.
Vous pouvez modifier vos options ou vous désinscrire de la liste.