European Straits Initiative (Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Golfe de Finlande - FinEst Link démontre la faisabilité d’un tunnel entre Helsinki et Tallinn

Golfe de Finlande - FinEst Link démontre la faisabilité d’un tunnel entre Helsinki et Tallinn

Les résultats du projet FinEst Link, officiellement dévoilés en février 2018, démontrent la faisabilité technique d’un tunnel ferroviaire entre Helsinki et Tallinn. Le projet montre aussi qu’une connexion rapide entre les deux capitales sera extrêmement bénéfique pour la région.

Le projet « FinEst Link », cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme Interreg VA Baltique Centrale, a produit des résultats significatifs en faveur de la construction d’un lien fixe entre les capitales finlandaise et estonienne. La conférence finale à Tallinn, le 7 février 2018, a permis de diffuser les principaux résultats du projet.

Un tunnel ferroviaire entre Helsinki et Tallinn

Le projet a étudié la faisabilité d’un tunnel ferroviaire entre les deux capitales Helsinki et Tallinn. Il montre que le projet est techniquement faisable, pour un coût de 13 à 20 milliards d’euros. La construction d’un tel tunnel, qui durerait 15 ans, implique la construction de deux îles artificielles dans les eaux nationales d’Estonie et de Finlande, ainsi que la mise en place de nouveaux terminaux de chaque côté. Le tunnel serait opéré avec un écartement des rails selon le standard européen, offrant ainsi une nouvelle opportunité d’accès au réseau ferré finlandais. Il offrirait une connexion de 30 minutes entre les deux capitales, ce qui est une amélioration significative par rapport au trajet de plus de deux heures toujours nécessaire aujourd’hui pour traverser le Golfe de Finlande avec les ferries les plus rapides.

Un impact économique important pour la région

Le projet FinEst Link démontre qu’une connexion rapide entre Helsinki et Tallinn pourrait générer d’important bénéfices pour la région, en aidant à la création d’une région métropolitaine de 3 millions d’habitants autour des deux villes jumelles. Cela génèrerait de nouvelles possibilités pour les entreprises, la croissance et l’emploi dans la région, avec une augmentation significative du trafic de fret et de passagers. De plus, cela aurait un impact important pour la connexion du nord de l’Europe au reste de l’Union européenne. Sans compter les bénéfices environnementaux, un tel tunnel étant significativement moins générateur d’émissions carbonées que le trafic maritime.

Si les autorités nationales estoniennes et finlandaises prennent la décision de poursuivre le projet, le tunnel pourrait ouvrir en 2040.

 

Partenaires

Copyright Pas-de-Calais le Département - Mentions légales - Crédits